La chaine graphique

La chaîne graphique, en clair

Comment parler à un professionnel du graphisme en gardant crédibilité et confiance...

 

 

 

Lire le cours  >>>Voir le pdf

 


 

Les différentes étapes de la fabrication d'un imprimé

  

La fabrication d'un imprimé passe par différentes étapes rassemblant des savoir-faire et des matériaux différents et complémentaires. En règle générale elles sont regroupées sous un seul nom : la chaîne graphique.  

 

1- Prépresse
La prépresse consiste à rassembler les éléments (texte, image…) transmis par le client et de les mettre en page afin de produire des plaques d'impression (ou formes imprimantes) qui seront montées sur une presse à imprimer.
Les éléments sont assemblés sur ordinateur à l’aide de logiciels de PAO (publication assistée par ordinateur), dédiés à cet effet.
Les images sont quant à elles traitées couleur par couleur afin d'obtenir un rendu proche de ce que désire le client.
Les fichiers numériques (texte et image) ainsi préparés sont imposés sur des films (CTF) ou plaques (CTP), ou encore directement à l’imprimante ou la presse dans le cas d’impressions numériques.
 
On distingue les étapes suivantes :
 
La maquette et la mise en page
Le maquettiste fera un travail de création. Il réalisera une ou plusieurs versions de mise en pages avec les différents éléments fournis (textes, images, rough…) avant de passer à la composition technique avec les logiciels graphiques.
 
Le flashage
Cette opération assure le lien entre le fichier numérique et le support physique à partir duquel sera reproduit le document à imprimer. A partir des fichiers techniques l’opérateur réalisera avec le CTP (Computer To Plate) à produire les plaques (forme imprimante en zinc ou aluminium) nécessaire pour l'imprimeur. Ces épreuves numériques servent également à réaliser l'épreuve contractuelle soumise au client pour approbation.
 
Le Bon à Tirer ou BAT
A la fin du travail de photogravure ou de PAO, lorsque les images et les textes mis en page, les couleurs vérifiées, une sortie papier ou épreuve est produite afin de vérifier le travail accompli et soumettre celui-ci à l'approbation du client.
Lorsque le client est d’accord sur l’épreuve qui lui est présentée, il signe et date celle-ci. Le BAT devient le document de référence de l’imprimeur qui devra la reproduire le plus fidèlement possible.
 
 
2- L'impression offset
 
A partir des plaques qui ont été préparées par le service prépresse, l’imprimeur cale celles-ci sur les cylindres de la presse offset ou sur les rotatives.
 
Le « conducteur » procède au « réglage des encriers » puis au pré-encrage.
Cette étape consiste à débuter l'impression lentement pour laisser l'encre se répartir sur les rouleaux et vérifier que l'image s'imprime correctement : c’est la gâche papier.
Dès que l'encrage est correct et après vérification de la « barre de contrôle » (élément de mesure et de contrôle de la qualité appelée « gamme »), on affine le résultat pour être en conformité avec le BAT.
Si le client est présent au tirage, il signe alors le « Bon à Rouler » (en son absence, le chef d'atelier ou le conducteur assument cette fonction). Le tirage proprement dit peut commencer. C'est alors le « suivi du tirage ».
 
Le conducteur vérifie alors tout au long du tirage, la stabilité de l’encrage (équilibre entre l'eau et l'encre, le respect des couleurs comparativement au modèle ou de la référence couleur qui lui est fournie.
Au cours du tirage, il effectue différents relevés afin de contrôler ses réglages (à l'aide de la gamme de contrôle, visuellement ou à l'aide d'un densitomètre, manuel ou automatique par balayage) et être attentif aux défauts d'impression pouvant nuire à la qualité de son travail.
 
Le conducteur transmettra sa production imprimée à l’atelier de façonnage pour continuer la réalisation de l’imprimé demandé par le client.
 
Principe de l’Offset :
 

Un mince filet d’encre est déposé sur la plaque imprimante qui la reporte sur un rouleau en caoutchouc, le blanchet, puis celui-ci reporte ce dépôt d’encre sur le support à imprimer.

 

 

 

3- Le façonnage (finition)
 
C‘est la dernière étape de la transformation d’un imprimé. Il s’agit de rassembler les différentes éléments imprimés ; cahiers, feuilles, couverture… en un document unique. Le travail comporte plusieurs opérations :
  • pliage du cahier (pour retrouver les pages dans l'ordre normal de lecture après la pliure),
  • massicotage (pour couper le document au format définitif),
  • assemblage des cahiers (par piqûre, collage ou agrafage),
  • reliure (pour les livres les magazines avec la pose d’une couverture).
 
Il existe différentes sortes de pliage :
 
  • Pli simple (feuille pliée en deux),
  • Pli économique (une même feuille imprimée qui une fois pliée en 8, constitue un cahier de 16 pages),
  • Pli roulé (pliage d’une feuille au 1/3 puis 2/3)
  • Pli fenêtre ((ouverture en forme de fenêtre)
  • Pli portefeuille (ouverture en fore de portefeuille)
  • Pli accordéon (façon carte géographique)

 

 

Les CMS libres

  • Joomla!

    Joomla! est un CMS Open Source sous licence GNU GPL, très répandu. L'installation est facile, ne demandant que le trousseau d'accès au serveur MySql. L'utilisateur découvre un site préconfiguré avec des exemples de contenus structurés et un back-office qu'il peut

  • 1
  • 2
  • 3

Prenez contact

 Openspice
 Via formulaire
 +33686574003
 +33367083077
 FRANCE
 Strasbourg

Gardez contact